Les conteuses et conteurs de l’édition 2021

Clément Bouscarel

 

Clément Bouscarel se dit conteur paysan. Il vit depuis toujours dans la ferme familiale près du village de Creysse, au bord de la rivière Dordogne, dans le Haut Quercy. Il a baigné dans un monde peuplé de personnages fabuleux où les oiseaux parlent aux humains, où les arbres s’entraident, où le vent rend service aux paysans… Son grand-père, son grand-oncle et d’autres anciens lui ont raconté des légendes, des contes et des histoires de ce pays. C’est son tour de les transmettre en français et en occitan.

Contes de Quercy :
Jeudi 11/11 à 20h15 à la salle des fêtes de Vitrac
Vendredi 12/11 à 20h30 à la salle polyvalente de Vèze
Spectacle de contes « Tot en òc », avec Jean-François Vignaud :
Samedi 13 novembre au Théâtre d’Aurillac

Sabrina Chézeau

Auteure et interprète depuis 2001, son travail mêle récit, théâtre et mouvement. Elle raconte les relations de famille et les passions humaines ; les silences, les émotions et les secrets qui s’y nichent. Aujourd’hui, sa parole s’affirme dans un tissage subtil entre récits de vie, contes traditionnels et slam-poésie où le merveilleux s’inscrit dans le quotidien qui nous entoure pour mieux le révéler.
En parallèle à son métier de conteuse, Sabrina Chézeau se forme en Gestlat Thérapie. En plongeant ainsi dans les labyrinthes de l’âme humaine, elle aiguise ses outils d’auteure et ses histoires déploient leur véritable pouvoir guérisseur.

L’Audace du Papillon :
Jeudi 11 novembre à 17h au centre culturel de Naucelles

Layla Darwiche

 

Layla Darwiche est venue naturellement au conte, après des études en langues orientales et une expérience de la scène à travers les danses du Maghreb. Elle partage avec un public d’adultes ou d’enfants les histoires qui l’ont émue ou amusée. D’origine libanaise, elle puise son répertoire dans les contes traditionnels du Moyen Orient et dans la mémoire familiale transmise par sa grand-mère et par son père. Fascinée par les contes de femmes, sorcières ou ogresses, initiatrices et porteuses de vie, elle cherche sans relâche à trouver l’image juste, le mot vrai et navigue entre légèreté et gravité.

La tricoteuse (jeune public) :
Mercredi 10 novembre à 17h à la médiathèque communautaire à Aurillac
Les Contes des Mille et Une Nuits :
Vendredi 12 novembre à 21h 0 la salle des fêtes de Saint-Simon

Le Trio  Darwiche

C’est l’histoire d’une famille amoureuse des contes. Sur scène, ils sont trois : le père, Jihad, et ses deux filles, Layla et Najoua. Mais la grand-mère n’est pas très loin. La grande conteuse de la famille, c’est elle. Puisant à cette source originelle, la parole circule de l’un à l’autre, fluide, rythmée. Certains contes avancent à plusieurs voix, comme une danse où les mots s’enchevêtrent, se donnent la main. Puis le fil des histoires suit l’instinct amoureux. A travers les regards complices et la joie d’être ensemble, la filiation est toujours là. Comme un long conte à tiroirs qui cache d’autres contes encore, sur la liberté de choisir, sur l’amour et le partage.

Les Darwiche conteurs :
Samedi 13 novembre à la salle des fêtes de Giou de Mamou pour la soirée de clôture du Festival !

Isabelle Delavet

Isabelle Delavet est conteuse depuis 2000. Elle conte des histoires puisées dans le répertoire traditionnel, qu’elle adapte à son univers. Ses contes se mesurent à sa créativité et s’adaptent au public.
Elle intervient régulièrement dans les établissements scolaires, pour des ateliers création de contes, tout en oralité, sans papier, sans stylo.
Pour apprendre à mettre en bouche, à faire rouler les mots, afin de créer une histoire à raconter seul ou à plusieurs.

Zito petit chaton (jeune public):
Samedi 6 novembre à 10h au centre social Marmiers
Le bourdonnement des abeilles :
Jeudi 11 novembre à 16h à la salle des fêtes de Saint-Simon

Marien Guillé

Véritable artisan de la parole, il découvre tôt l’écriture et la scène.
Après un bac théâtre et diverses formations auprès de professionnels du spectacle, il monte une compagnie pluridisciplinaire et s’établit à Aix-en-Provence. Il y propose des spectacles, des ateliers créatifs, des stages, des interventions poétiques, des lectures… Il dirige un festival littéraire en partenariat avec des structures culturelles et des associations.
Depuis 2011, il écrit en itinérance et articule ses spectacles autour des récits de ses voyages, sur les routes de France comme à l’étranger, Burkina Faso, Togo, Singapour, Asie du sud-est… Il accomplit en 2015 son voyage le plus personnel à la recherche de l’histoire de son père, qu’il n’a jamais connu, à Jaipur, en Inde.

Import-Export :
Vendredi 5 novembre à 20h30 à l’Espace Hélitas
Samedi 6 novembre à 20h30 à la salle des fêtes de Laveissière
Pas de chance (jeune public) :
Jeudi 11 novembre à 14h30 à l’auberge des Milans de Saint-Cirgues de JOrdane

Yannick Jaulin

Au sein de la société, Yannick Jaulin perpétue la nécessité de l’oralité – cette forme primitive d’enseignement – en proximité directe avec ceux à qui il s’adresse. Qu’il soit, auprès d’un public, porte-parole des voix et des langues oubliées ou, auprès d’un artiste, transmetteur d’un savoir-faire ; qu’il parcourt les foires ou les institutions nationales, il chatouille le nombril d’un monde « que nous nous acharnons à construire le jour et détruire la nuit ». Puisque, dit-il, « nous sommes tous nés d’un récit », il défend « le récital d’histoires comme art populaire, porteur d’une capacité métaphysique à rendre l’humain à lui-même. ».

Ma langue maternelle va mourir et j’ai du mal à vous parler d’amour
Mardi 9 à 20h30 au théâtre d’Aurillac

Frida Morrone

Née à Milan, en Italie, Frida Morrone est, depuis son enfance, passionnée d’art. En 2000, elle associe sa passion à son goût naissant pour le conte. Elle met alors en scène, dans les musées d’art, les histoires représentées par les œuvres. Plusieurs « balades contées au musée » voient ainsi le jour dans des lieux divers, musées de beaux-arts, art contemporain, parcs de sculptures, lieux de patrimoine… Depuis, elle monte également des spectacles inspirés par la mythologie gréco-romaine, la tradition orale méditerranéenne ou des nouvelles contemporaines. Seule ou accompagnée de musiciens et de plasticiens, Frida fait danser la parole avec des gestes et des images. Ses histoires sont des voyages au bout du monde. Elle conte en français, italien et anglais.

Rencontre culture invitée :
Samedi 6 novembre à l’Alouette Café d’Aurillac
Éloge du noir : 
Samedi 6 novembre à 20h30 au Petit Théâtre des Granges de Vic-sur-Cère
Dimanche 7 novembre à 15h à la salle des fêtes de Calvinet
Mercredi 10 novembre à 20h30 à la salle des fêtes d’Ally

Jean-François Vignaud

C’est dommage, il apprenait plutôt bien à l’école ; mais voilà, toujours à traîner chez pépé-mémé et entre le chou farci, les patates à sulfater, la clôture des poules à refaire et les jeux à la télé, il y a appris la langue du pays, l’occitan, et tout ce qui va autour. Du coup, à défaut d’avoir la belle situation que les siens lui souhaitaient, il est resté dans son fond de pré pour dire ce qu’il sait de la langue et des gens de son pays.
C’est ce qu’il fait depuis quinze ans à l’Institut d’études occitanes du Limousin où il enseigne, collecte, et conte aussi un peu…

Nhòrlas :
Vendredi 12 novembre à 20h30 à la salle des fêtes d’Arches
Spectacle de contes « Tot en òc », avec Clément Bouscarel :
Samedi 13 novembre au Théâtre d’Aurillac

Pour retrouver le programme complet du festival, cliquez ICI